Communiqués


2017-04-11
Le Centre de gestion de l’équipement roulant a participé au 52e congrès et salon de l’AQTr pour partager son expérience dans l’introduction des véhicules électriques dans un parc de véhicules publics

Depuis les années 2000, le Centre de gestion de l’équipement roulant (CGER) est activement impliqué dans l’introduction des véhicules de nouvelles technologies dans son parc de véhicules. Cette volonté à vouloir trouver des solutions pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre des véhicules du parc, et ce, tout en répondant aux besoins de sa clientèle a amené le CGER à s’intéresser, par le passé,  aux véhicules hybrides et, depuis quelques années, aux véhicules électriques. Une expertise qui est d’ailleurs mise au service de l’électrification du parc gouvernemental depuis quelques années déjà.

C’est dans ce contexte que M. François Marchand, ingénieur et responsable de l’électrification des transports du Service de l’expertise, de l’ingénierie et des acquisitions a participé au 52e congrès et salon de l’Association québécoise des transports (AQTr) qui se déroulait du 3 au 5 avril dernier au Palais des congrès de Montréal. En effet, c’est le 4 avril que François Marchand s’est adressé aux participants pour les entretenir et partager avec eux l’expérience du CGER dans l’introduction des véhicules électriques dans un parc de véhicules publics, les moyens mis en place pour atteindre les objectifs fixés et les résultats atteints à ce jour.

Pour en savoir davantage, vous êtes invités à visionner la présentation PowerPoint.


Visualiser la présentation.

Saviez-vous qu’au Québec, le CGER est un précurseur dans l’introduction des véhicules électriques dans les parcs publics en plus d’être le plus important gestionnaire de parc de véhicules électriques au Canada avec ses quelques 466 véhicules présentement en service dont 438 dans les ministères et organismes?

Déjà, au début des années 2000, le CGER s’intéressait aux nouvelles technologies offertes dans le domaine des transports avec, par exemple, l’introduction de véhicules hybrides et sa participation au projet Montréal 2000. Mais, son implication dans l’électrification des transports a officiellement commencé en 2012 alors qu’une entente a été convenue entre le CGER et le ministère des Ressources naturelles (qui se nomme maintenant le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles) lui conférant le mandat d’assurer la promotion des véhicules électriques auprès des villes et des municipalités et d’intégrer 100 véhicules électriques auprès des ministères et organismes.
À ce moment, le Centre de gestion de l’équipement roulant est devenu partie prenante du Plan d’action 2011-2020 sur les véhicules électriques en mettant son expertise ainsi que son leadership au soutien de l’action du gouvernement dans la diminution des émissions de gaz à effet de serre pour les générations futures.

C’est ainsi qu’en 2013, pionnier dans l’introduction de véhicules électriques et fort de son expérience de l’implantation de 100 VÉ, le CGER se voit confier la responsabilité d’intégrer et de gérer des véhicules au sein du parc gouvernemental. Le CGER joue ainsi un rôle de premier plan dans la Stratégie d’électrification des transports qui est devenu le Plan d’action en électrification des transports 2015-2020 en se voyant confier la gestion du parc gouvernemental pour son volet électrique.




Dernière mise à jour le 2017-04-11 13:20:55