Communiqués


2016-09-20
Saviez-vous que… La pression d’air dans les pneus joue un rôle important dans la consommation de carburant

L'ambition du Centre de gestion de l'équipement roulant, en tant que gestionnaire de parc de véhicules publics responsable et soucieux de l'environnement, est d'être constamment à l'affût afin de réduire la trace écologique des véhicules, d'améliorer votre productivité et d'améliorer la sécurité de vos employés ainsi que celle des usagers de la route.

C'est ainsi qu'une étude a été réalisée dans laquelle il est démontré l'importance de respecter la pression d'air recommandée par les fabricants et d'en faire une vérification fréquente, et ce, pour tous les types de véhicules.

Avez-vous déjà fait de la bicyclette avec des pneus mal gonflés? Si oui, vous avez certainement été en mesure de constater qu'il était plus difficile d'avancer et que vous deviez fournir davantage d'efforts. Et bien, saviez-vous que cette situation est identique lorsqu'il s'agit d'un véhicule à moteur à l'exception que le conducteur ne s'en aperçoit pas vraiment. En effet, c'est plutôt le moteur qui devra augmenter son régime pour compenser ce qui se traduira inévitablement par une augmentation de la consommation de carburant.

Quels sont les impacts d'un pneu mal gonflé sur la consommation de carburant?

Le sous-gonflage nuit à la puissance de freinage et d'accélération ainsi qu'à la précision de la direction. Si la pression de gonflage est insuffisante, les flancs du pneu plieront trop et finiront par s'échauffer risquant ainsi de s'abîmer. Sa résistance au roulement augmentera, ce qui réduira la durée de vie de la bande de roulement en plus d'augmenter la consommation de carburant.

Un pneu surgonflé, quant à lui, ne roule que sur la partie centrale de la bande de roulement diminuant ainsi la surface de contact avec le sol. Le pneu adhérera moins bien à la chaussée et le confort de roulement en sera d'autant diminué. La tenue de route sera moins bonne et le pneu ainsi que la suspension s'useront plus rapidement.

Saviez-vous que simplement le temps influence la pression d'air dans un pneu?

En raison de la perméabilité des matériaux utilisés dans la fabrication des pneus, des pertes de pression d'air se produisent avec le temps. Selon Transport Canada, ces  pertes peuvent atteindre jusqu'à 2 PSI (livres par pouce carré) par mois. Il est donc judicieux de surveiller fréquemment l'état des pneus; idéalement une fois par mois.

Saviez-vous que les variations de température influencent aussi la pression d'air dans pneu?

Les variations de la température ont aussi un impact sur la pression d'un pneu. Il est estimé par CAA Québec que chaque diminution ou augmentation de température d'environ 6º ou 7º Celcius entraîne une baisse ou une augmentation de la pression d'air dans le pneu d'environ 1 PSI. En roulant le pneu se réchauffe et en hiver le pneu se refroidit. C'est pourquoi il est recommandé de vérifier la pression d'air d'un pneu après une immobilisation du véhicule de quelques heures et idéalement lorsque la  température extérieure n'est pas trop froide afin d'éviter que la valve ne gèle.

En conclusion

La vérification régulière de la pression des pneus pour s'assurer que ceux-ci sont gonflés à la pression recommandée optimise la sécurité du véhicule en augmentant sa tenue de route, la performance de freinage, la durée de vie des pneus, sans oublier l'économie de carburant engendrée.




Dernière mise à jour le 2016-09-20 08:36:54